Toi aussi maître(sse), tu as un cahier de vacances ?

Continuons sur la lancée des cadeaux de fin d’année. Souvent, c’est l’heure d’offrir un petit présent à l’enseignant de notre enfant.

Toujours basé sur la récupération, l’imagination et le fait-main, aujourd’hui, je vous propose de réaliser vous-même un cahier de vacances !

En m’inspirant des cahiers de vacances de notre enfance, en cherchant un peu des idées et pour que ce soit tout de même dans l’air du temps, voici un tuto et des idées.
Comme la plupart des articles du blog, vous pouvez vous-même adapter les tutoriels à vos envies et à votre matériel.

MATERIEL

  • un logiciel de traitement de texte
  • une imprimante
  • des images de votre choix
  • du papier calque
  • un stylo
  • une plastifieuse ou du carton pour la page de garde (FACULTATIF)
  • une perforatrice
  • du ruban pour relier les feuilles entre-elles

REALISATION

PAGE DE GARDE

Pour mettre en scène le cahier de vacances, j’ai scanné une photo de Flow Magazine que j’adore et j’ai inscrit dessus : « Cahier de vacances ». J’ai imprimé cette image. Une page de garde toute simple, jolie et dans l’air du temps. Elle a été plastifié de manière à protéger le cahier.

LETTRE A L’ENSEIGNANT

J’ai décidé de rédiger une petite lettre à l’enseignant sous forme de rébus, si l’on peut dire. J’ai remplacé quelques mots par des images. Cette lettre est un bilan de l’année. Très simple, elle comporte les remerciements.

MOTS MÊLÉS 

Très simple, il vous suffit de vous rendre sur ce générateur de mots mêlés (lien dans le titre). J’ai fait une recherche google : « créer des mots mêlés » et je suis tombée sur ce générateur qui est vraiment très simple d’utilisation et qui donne un super résultat.
J’ai créé deux sortes de mots mêlés :
– avec les prénoms de tous les enfants de la classe.
– avec des mots qui représentent l’école comme récréation, cours, ATSEM, cantine, dortoir, feutre, spectacle…

A vous de jouer et de faire participer votre enfant.

MOTS MELES

LE JEU DES 7 ERREURS

Utilisez la photo de classe de votre enfant, un travail représentatif de l’année scolaire, la photo d’un spectacle de l’école.
Scannez l’image que vous souhaitez et à l’aide d’un logiciel comme Paint, déjà installé sur votre ordinateur, ajoutez des éléments ou modifiez-en.
Il faudra donc 7 différences.
Imprimez l’image d’origine et l’image truquée sur une même page A4.

MOTS CROISES

J’ai utilisé ce générateur qui est également super (lien dans le titre du paragraphe).
J’ai donné 20 mots à notre enfant qui nous les a défini. J’ai donc inscrit ces définitions en rapport avec les mots que j’avais choisi.

RECETTE

Reprenez une recette à vous simple et enlevez quelques éléments comme le nombre d’œuf, le grammage de la farine… Laissez un blanc à la place des quantités et laissez l’enseignant trouver la solution au problème.
N’oubliez pas de noter la solution à la fin du cahier.
Vous trouverez également beaucoup d’idées de problèmes sur internet, sur différents blog.

POINTS A RELIER

Choisissez une image qui vous plaît. Personnellement, j’ai photocopié la photo de notre enfant. De là, avec le papier calque posé sur la photo, j’ai inscrit des numéros sur le pourtour du visage, des yeux, de la bouche et du nez. Seuls les numéros apparaissent sur la feuille de papier calque une fois retirée. Photocopiez la feuille de papier calque en mettant un support blanc derrière. Le tour est joué.

MANDALA

Parce que les vacances riment avec zénitude, j’ai choisi un mandala que j’ai imprimé (lien dans le titre du paragraphe). Il est important de méditer et le mandala est une bonne initiation. Rien de tel pour se ressourcer.

SOLUTIONS

N’oubliez pas d’imprimer les solutions à tous vos petits jeux en fin de cahier.

IMPORTANT 

Nous n’avons rien acheté. Nous avons même utilisé des papiers de brouillons pour imprimer certaines pages afin de sensibiliser au gaspillage et au zéro déchet 😉

Intercalaire Flow magazine + mots mêlés

Petite touche personnelle
Nous aimons le magazine Flow. J’ai choisi d’imprimer plusieurs photos de Flow pour en faire la première et la quatrième de couverture. J’ai également utilisé certaines photos pour les glisser dans ce cahier de vacances afin d’en faire des intercalaires entre les jeux / mandala / solution. 

Le cahier de vacances fait 12 pages. 

Maintenant que vous avez quelques liens et quelques idées, à vous de créer votre propre cahier de vacances. Des idées ? Inspiré ? 
N’hésitez pas à nous taguer sur instagram pour nous montrer vos chefs-d’oeuvres. 

Belle création et bonnes vacances !

Un cadeau de fin d’année pour les auxiliaires de puériculture

Le casse-tête de fin d’année : trouver un cadeau !
Certains n’en font pas, d’autres achète des fleurs, une trousse, etc…
Mais pour ceux qui ont de petits moyens et aimeraient avoir une petite attention, quelle solution ?

Aujourd’hui je vous propose de réaliser un petit badge personnalisé, au nom de l’auxiliaire de puériculture ou de l’Atsem de votre enfant.

Vous pourrez adapter le tutoriel en fonction de vos fournitures.

TEMPS DE CONFECTION : 20 à 30 minutes par badge. Ici, 2 heures pour 6 badges.

FOURNITURES
Pour UN badge il vous faut :

  • 2 morceaux de carton de 5 cm de longueur sur 3 cm de largeur
  • 1 épingle à nourrice
  • du masking tape ou du scotch
  • du fil nylon
  • 1 morceau de plastique dingue de 5 cm sur 3 cm
  • 1 morceau de papier coloré de 5 cm sur 3 cm (FACULATTIF)
  • des perles de rocailles, 6 à 8 perles environ
  • 1 perle à écraser (qui servira à sceller les perles) (FACULTATIF : vous pourrez simplement faire un double nœud)
  • un stylo,
  • une règle,
  • des ciseaux,
  • une pince plate pour la perle à écraser (FACULTATIF)
  • des ciseaux cranteurs (FACULTATIF),
  • une perforatrice de votre choix,
  • un bouton ou un petit objet récupéré. (Ici un bouton d’un ancien collier cassé)
  • une aiguille de couture assez grosse ou un compas pour percer un trou
  • vernis colle
  • un pinceau

REALISATION

  1. Couper deux morceaux de carton de 5 cm de longueur sur 3 cm de largeur.Nécessaire pour la première partie du badge
  2. Percer 4 trous avec l’épingle à nourrice de la manière suivante :
    Sur le carton représentez le gabarit de votre épingle. Percer un trou dans la boucle de l’épingle, un second trou à la seconde extrémité, sous la tête de l’épingle. Percer deux autres trous plus au centre à distance égale. Voir le schéma.Schéma
    Marquer et percer les trous
  3. Placer l’épingle à nourrice et insérer le fil nylon dans les 2 trous aux extrémités. Faire plusieurs tours avec le fil nylon autour de l’épingle et faire passer les 2 morceau de fils dans les 2 trous au centre du carton. Faire un doublenœud.Enfiler le nilon dans l'épingle à nourricenoeud au dos de l'épingle à nourrice 1noeud au dos de l'épingle à nourrice
  4. Coller le deuxième morceau de carton du côté du nœud nylon. Entourer les 2 morceaux de cartons avec du masking tape en contournant l’épingle a nourrice.entourer de masking tapeentourer de masking tape 1Dos du badgeDos du badge avec la perle écrasée
  5. FACULTATIF : coller le morceau de papier décoratif si vous le souhaitez ou choisissez un masking tape que vous aimez qui sera visible.
    Collage du papier décoratif
     
  6. Sur le plastique dingue préalablement découpé aux mesures du carton, écrire le prénom de la personne souhaitée. Penser à percer un petit trou avec la perforatrice pour pouvoir accrocher le prénom une fois passé au four.
    FACULTATIF : pour que ce soit plus joli, si vous avez, découper les bords du plastique dingue avec les ciseaux cranteurs.


  7. Une fois le prénom « cuit », vous pouvez avec une aiguille de couture ou un compas, faire un trou à l’endroit où sera attaché le prénom en plastique dingue. Le prénom sera relié avec du fil nylon.Plastique dingue passé au four, prêt à être accroché
  8. Prendre votre fil nylon d’une dizaine de centimètres environ pour être à l’aise. Enfiler quelques perles puis le prénom en plastique dingue et placer le fil nylon dans le trou du badge préalablement percé avec l’aiguille ou le compas. Mettre une perle à écraser qui comprend les deux fils et l’écraser avec la pince plate. Couper les fils qui dépassent.Nécessaire pour la seconde partie du badge
  9. Coller un bouton à l’extrémité (ou petit objet de votre choix).
  10. Si vous avez utilisé une perforatrice décorative, vous pouvez récupérer la chute de papier pour la coller sur le bouton.
    Badge terminé en cours de séchageBadge terminé en cours de séchage 1
  11. Vernir le tout avec le vernis colle pour que l’encre du plastique dingue ne déteigne pas.
  12. Le badge est prêt à offrir !

Badges terminés 1Badges terminés

 A vous de créer vos propres badges avec vos enfants, qu’en dites-vous ?

Fée Clochette grâce à Flow Magazine

Flow magazine, un petit bijou qui fait du bien. Des cadeaux utiles et agréables avec ce petit côté contemporain et pétillant.

Ce n’est pas du magazine en lui-même dont je vais vous parler aujourd’hui mais d’un des cadeaux du premier numéro : une banderole de fanion que j’ai réservé pour le jour où une idée germerait.

Une banderole de fanions, du papier très coloré, de jolis dessins… N’ayant pas envie d’accrocher la banderole, je l’ai gardé de côté pour réaliser aujourd’hui un patchwork selon la technique de l’appliqué.
Temps de réalisation : 2h30

matériel nécessaire (à base de récupération)

Matériel nécessaire pour réaliser le tableau Fée Clochette

  • Une toile en coton format A4 de chez Cultura,
  • Du papier coloré : banderole de fanions de Flow Magazine,
  • Un carton de boite de céréales,
  • Un marqueur,
  • Un dessin sur feuille A5 de votre choix : Clochette. 
  • De la colle universelle,
  • Une perforatrice de votre choix, ici étoiles,
  • Papier d’aluminium,
  • Un cutter.
  • Peinture : transparente pailletée de chez Gifi,
  • Vernis colle décopatch de chez Cultura,
  • Pinceau,
  • Une feuille A4 pour réaliser les étoiles en origami.

CONFECTION

1. Peindre votre toile avec la peinture. Réservez le temps du séchage et de la confection à suivre.

Peinture pailletée

2. Posez le carton de votre boite de céréales à plat. Posez dessus le dessin que vous avez imprimé sur une feuille A4.

Décalcage ou découpage de la fée clochette sur le carton

3. Au marqueur, tracez le dessin de la feuille A4 en insistant un peu. Retirez la feuille A4 et repassez si nécessaire.

4. Découpez la forme au cutter.

Alternative autre : Collez le dessin sur le carton est découpez directement les contours au cutter. 

 

5. Placez comme vous le souhaitez les feuilles colorées comme un patchwork. Collez les feuilles une fois que vous êtes sûr de l’emplacement. Découpez au cutter le surplus ou collez le surplus a l’envers de la forme.

Utilisation des fanions de Flow Magazine et vernissage au vernis colle satiné Décopatch de chez Cultura

6. Passez du vernis colle si vous le désirez.

7. Pour les étoiles, J’ai pris un petit morceau de papier d’aluminium que j’ai perforé avec la perforatrice en forme d’étoiles. J’ai récupéré les petites étoiles pour les coller sur la toile à ma convenance et sur les étoiles en origami.

8. Reprendre la toile qui doit être sèche.
Y coller la fée clochette. Ensuite, collez les étoiles comme vous le souhaitez.

9. Pour réaliser des étoiles en origami, pour avoir du relief, je vous l’explique prochainement. Rien de plus simple, même pour ceux qui sont fâchés avec cette technique.

 

Et voici le résultat final

La fée Clochette est terminée - Tableau

 

J’espère que cela vous a plu.

Belles créations à tous

Réaliser une carte en 3 minutes avec son enfant

Notre aînée aime faire plaisir.
Elle aime dessiner, peindre, décorer…
Or, comme beaucoup d’enfants, il faut que les choses aillent vite.
Nous avons rendu visite récemment à Mamie. Un joli dessin lui était destiné. Mais il fallait bien le mettre en scène, habiller ce joli dessin en cadeau.

 

Voici comment réaliser une carte à offrir à partir d’une réalisation de votre enfant. 

Temps de réalisation (hors dessin de l’enfant) : 3 minutes

Matériel nécessaire (hors dessin de l’enfant)

  • Un carnet de feuilles décoratives. Ici, carnet acheté à Lidl.
  • Une perforatrice de son choix de chez Cultura.
  • Un bout de ficelle ou raphia acheté ici a Netto.
    Matériel nécessaire pour réaliser la carte en 3 minutesSi la boîte de rangement vous plaît, voici le tuto ici

REALISATION

  1. Notre puce prit le carnet et choisit sa feuille. Fan de Noël, c’est naturellement qu’elle choisit une feuille transparente représentant des Rennes. L’avantage de cette transparence est qu’elle laisse à peine entrevoir le petit mot doux écrit à l’intérieur…
  2. Plier la feuille décorative en 2. Faire de même avec le dessin.
    Les assembler de manière à représenter un petit livret A5.
  3. Percer les deux feuilles avec la perforatrice au niveau de la pliure, aux 2 extrémités.
    Photo du trou réalisé avec la perforatrice
  4. Y insérer la ficelle et faire une petite boucle.

Photo de la ficelle raccordant le dessin et la feuille décorative

Avec plus de temps, on peut s’attarder sur le nœud de serrage, sur les bords de la lettre par exemple et laisser libre-court à son imagination.

Le but ici était de réaliser un petit cadeau en fonction de l’âge de notre fille.

Résultat, une mamie et une arrière petite-fille comblées

La farandole des maisonnettes : mon arbre de vie

Ces petites maisonnettes (ou nichoirs) me font rêver.
De quelques planches assemblées, nous pouvons nous surprendre à rêver, penser, imaginer la décoration que nous pourrions réaliser. Cette décoration qui reflète à ce moment précis de création, une émotion !

Nous en voyons fleurir sur la toile un peu partout, de tous les goûts, pour ranger des affaires, pour en faire un boite à mouchoir, une bibliothèque, une vitrine… Une nouvelle tendance tellement adorable que j’ai succombé au charme de ce loisir créatif.

Au moment de la réalisation j’étais dans un état d’esprit nature, chaleur, paix et harmonie. Dans cette petite maison j’y ai planté un arbre de vie.

 

Temps de réalisation
3 jours, comprenant les temps de séchage.

 

Matériel nécessaire (chez Cultura en majeure partie)

  • Maisonnette ou Étagère Maison (5 euro en moyenne a l’unité selon la taille – Photo prise sur le site de Cultura en lien)
    Deux Etagères Maisons que j'ai acheté - Photo du site Cultura
  • Arbre (0.98 euro)
    Arbre en bois de chez Cultura
  • Gesso (3.99 euro)
  • Peinture acrylique brillante (J’ai acheté un kit de chez Pébéo et un kit de Lidl )
  • Vernis colle (3.69 euro le flacon)
  • Pinceaux (2.79 un lot de 5 pinceaux)
  • Marqueur noir
  • Scotch
  • Un clou a tête plate
  • Super glue
  • Crayon à papier
  • Perceuse Fixa de chez Ikéa (24.99 euro) (facultatif)
    Coût total si vous n’avez rien de la liste : 60 euro en moyenne, ou 35 euro sans la perceuse.

 

Matériel nécessaire pour réaliser la maisonnette

CONFECTION

Jour 1 : 3 heures, en comptant les temps de séchage

  1. Commencer par peindre la maisonnette avec le Gesso, en couche généreuse. Si nécessaire appliquer une seconde couche. Vous verrez si la seconde couche est nécessaire si la couleur du bois est toujours visible après la première couche.
    30 minutes de séchage entre chaque couche en moyenne.
  2. Mettre du scotch pour délimiter les zones à peindre afin de peindre proprement, sans bavure.
  3. A vous de peindre selon votre choix avec la peinture. Ici j’ai choisi de peindre le sol de la maisonnette en marron, couleur obtenue après mélange.
  4. Pendant que le sol de ma maisonnette sèche (1 journée pour moi en fonction de mon temps disponible), je décide de peindre la première face de mon arbre.
  5. Pendant que mon arbre repose sagement, je décide de reproduire au marqueur les tuiles et la petite cheminée sur le toit de la maison.

Jour 1 terminé.

Jour 2 : 15 minutes

  1. Peindre la seconde face de l’arbre.
  2. Pendant que l’arbre sèche de nouveau, peindre le toit de la maisonnette en rouge.

Jour 2 terminé. 

Jour 3 : 2 heures

  1. Percer un trou dans le sol le la maisonnette après avoir tracé le contour du tronc de l’arbre au crayon à papier pour en obtenir le milieu. Ce milieu devient le repère du perçage.
  2. Percer un trou au centre du tronc de l’arbre.
    Peut-être que sans la perceuse, seulement en collant l’arbre à la super glue, cela tiendrait. 
  3. Vernir l’arbre et la maisonnette en totalité.
  4. Une fois le tout sec, placer le clou pointe vers le haut.
  5. Ajouter de la super glue pour plus de maintien sous le tronc et l’enfiler sur le clou. Appuyer quelques secondes.

Votre petite maisonnette est prête.

Maisonnette de chez Cultura. Loisirs créatifs

En avez-vous réalisé ? Aimez-vous cette tendance ?

Créer son propre rangement de récupération

Vous êtes abonné(e) à une box beauté comme My Little Box, Glossy Box, Birchbox… ?

Vous croulez donc sous les boîtes (si vous ne le jetez pas) en vous disant : « Elles pourront servir », « Elles sont trop choux », « C’est pratique »…

Et bien aujourd’hui, je vous partage une vidéo de monpetitmélimélo.fr
Cette blogueuse vous propose de réaliser une très jolie boîte de rangement, solide et pratique.
Nous voyons filer sur la toile des tonnes de tutoriels différents pour récupérer ces boîtes que nous affectionnons. Pas toujours facile de trouver le tutoriel qui nous correspond. De plus, nous ne voulons pas nous lancer parfois par peur, de rater une étape et par conséquent, devoir jeter nos boîtes.

Alors aujourd’hui, comme je suis tombée sous le charme de ce tuto vidéo, je me suis lancée et je vous le partage en me prêtant au jeu et en l’adaptant à mes boîtes.

 

Ma création

Temps : 50 minutes
Boîtes : Birchbox
Mon matériel :

  • Une paire de ciseaux
  • Scotch
  • Une règle
  • Masking-tape
  • Cutter
  • Crayon à papier
  • Un compas
  • Colle universelle ou super glue
  • Ficelle
  • Deux attaches parisiennesMatériel boite birchbox

Je ne vais donc pas vous refaire la démonstration. La vidéo est parfaite pour moi. Mon petit Méli-Mélo explique les étapes vraiment avec précision.

Il a fallu que j’adapte le tutoriel à mes boîtes et au matériel que j’avais. Nous avons des milliers de possibilités.

Pour ma part, j’ai utilisé deux boîtes Birchbox.
Contrairement à la vidéo, j’ai eu beaucoup de difficultés à faire un trou au cutter pour réaliser les tiroirs. J’ai donc utilisé le compas comme Mon Petit Méli-Mélo le suggère. C’est parfait. J’ai fait un trou suffisamment grand avec la pointe du compas pour y passer la ficelle et l’attache parisienne.

Je ne trouvais pas très pratique l’utilisation du pistolet à colle. La colle sèche tellement rapidement au pistolet à colle qu’il ne faut pas avoir le temps de trop réfléchir. Par conséquent, j’ai préféré utiliser de la super glue pour le temps de séchage pour long mais aussi pour la solidité.

Et voici donc mon résultat en image

Birchbox 1  Birchbox 2
Au delà de créer du rangement, en réalisant quelque chose de mes mains, j’éprouve de la satisfaction, un sentiment de fierté même.
C’est en créant que je fais mon art-thérapie.

Laissez libre cours à votre imagination, il existe des milliers de possibilités !

A vos outils et merci à Mon Petit Méli-Mélo pour sa création et son tuto.